Histoires de maternage, Rencontre avec...

Rites et coutumes autour de la maternité dans différentes parties du monde : Toilette et massage du nouveau-né

10 juillet 2012

 

Dans toutes les sociétés du monde, le nouveau-né est accueilli avec joie et fait l’objet de rituels : première toilette, massages… Lise Bartoli a rencontré des femmes du monde qui lui ont parlé de leurs coutumes. Découvrez le nouvel article de Lise Bartoli.

 

La première toilette

La toilette du nouveau-né va au-delà de préoccupations hygiéniques, elle est bien souvent pleine de sens, chargée de symboles. La personne qui se charge de ce premier rituel est choisie minutieusement. Il peut s’agir d’une femme qui n’a pas eu d’enfants afin de lui donner plus de chances de devenir elle-même mère dans le futur. En Afrique, c’est souvent la « tata » qui amène l’eau pour la toilette. En effet, les oncles et tantes y tiennent un rôle très important, équivalent à celui d’un parrain ou d’une marraine.

Les coutumes liées à la première toilette ont pour but d’imprégner le bébé de sa culture. C’est le cas des ethnies qui font des incisions dans la peau afin d’y introduire des plantes médicinales. Chaque pays du monde cherche à rendre le nouveau-né le plus beau possible et à le protéger. Chez les Agnis de Côte d’Ivoire, le bébé est lavé 3 fois par jour avec 3 éponges différentes, 3 jours de suite pour les garçons, 4 pour les filles. Au Maghreb, la mère met du khôl dans les yeux de l’enfant pour qu’ils soient noirs et brillants, mais aussi pour rejeter le mauvais œil. Chez les indiens, on perce les oreilles de l’enfant le 6ème jour, en commençant par la gauche pour un garçon et par la droite pour une fille.

Le sel a un rôle protecteur : on en jette sur l’enfant ou on trempe l’enfant une journée entière dans de l’eau salée (en Turquie par exemple). On peut d’ailleurs ajouter de nombreuses choses dans le bain, comme des pièces d’argent pour assurer la richesse par exemple. Au Togo, il existe un rituel selon lequel on met dans la baignoire une pierre de silex (qui peut couler mais qui reste forte), ainsi qu’un bouchon de liège (qui surmontera toujours la tempête en flottant).

 

Modelage par le massage

 

2012-07-10 toilette bébé 2Le massage du nouveau-né est une autre coutume couramment pratiquée dans toutes les sociétés. En Guinée, les Soussous utilisent du beurre de karité ; à Taïwan, on masse avec de l’huile de sésame ; dans le Sahara Algérien, on applique une mixture à base d’écorce de pin et de peaux de courge…Le massage est également un moyen de modeler le corps du bébé : on l’allonge en tirant sur ses jambes ou encore on modifie la forme de sa tête. Le modelage du corps est une pratique très ancienne, encore présente dans beaucoup de pays du monde, bien qu’il prenne des formes très différentes en fonction des critères propres à chaque culture.

En France par exemple, il a été pratiqué jusque dans les années 20 ou 30 dans les zones rurales où on étirait le crâne du nouveau-né pour des raisons esthétiques et pour le rendre plus intelligent…

En Afrique, où les mamans massent de manière très énergique leur bébé pour durcir et solidifier ses os, on observe que les enfants marchent plus tôt que chez nous, vers 8 ou 9 mois…

Vous pouvez retrouver Lise Bartoli dans son dernier livre « Venir au monde – Les rituels d’enfantement sur les cinq continents » et sur son site internet www.hypnonatal.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse