Jeunes mamans

La diversification alimentaire de bébé : et si c’était simple ?

15 mai 2014

Votre bout’chou mâchonne tout ce qui se trouve à sa portée ? Ça y est, l’heure de la diversification alimentaire a sonné ! Bébé va enfin pouvoir goûter à autre chose qu’au lait et découvrir un nouveau monde de saveurs, d’odeurs et de textures. 😉

Qu’est-ce-que la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire consiste à proposer à bébé d’autres aliments que le lait (maternel ou infantile), même si ce dernier restera l’aliment principal de votre enfant jusqu’à ses 3 ans (au moins 500 ml/jour). Les céréales, les légumes, les fruits ou la viande viendront compléter les apports nutritionnels de bébé et éduquer son goût. La diversification peut débuter entre 4 et 6 mois. A cet âge, le système digestif de bébé est suffisamment développé et les mouvements de sa langue sont plus coordonnés ce qui lui permet de recevoir des aliments variés et plus solides.

Commencez par présenter de petites quantités d’aliments sous forme de purée puis augmentez les petit à petit. A partir de 9 mois, bébé peut se tenir en position assise pour manger et a un rythme (presque constant) de 4 repas par jour, dont 2 repas diversifiés. Ses premières dents poussent, il peut donc manger des aliments écrasés et coupés en petits morceaux (ex. : carottes cuites écrasées à la fourchette). N’hésitez pas à l’inciter à tenir sa cuillère par lui-même pour l’aider à trouver son indépendance.
Le plus important est de procéder par étapes et de respecter le rythme de votre petit, sans le forcer. Il est tout à fait normal que des changements importants (passage à la petite cuillère, introduction de différents aliments) provoquent parfois des grimaces et refus ! Suivez votre instinct de maman, fiez-vous au bien-être de votre bébé et prenez conseil auprès de votre pédiatre si vous en ressentez le besoin. Soyez patiente, la diversification prend du temps!

Les fruits et légumes

Les fruits et légumes lui apporteront des vitamines, des minéraux et des fibres. Pensez à toujours enlever les pépins, éplucher et cuire les légumes afin qu’ils soient facilement digérés par votre petit. Par exemple, proposez à bébé quelques cuillères de purée de carottes ou de courgettes mixées sans sel ajouté (texture de soupe épaisse) au repas du midi. Évitez au début les légumes riches en fibres comme l’artichaut. Il est conseillé de présenter un légume à la fois à bébé, pour qu’il prenne bien le temps de découvrir chaque saveur 😉
Une quinzaine de jours plus tard, passez à la purée de fruits bien mûrs, cuits et mixés (banane, pomme, abricot…) jusqu’à obtenir une texture homogène et lisse, en évitant de rajouter du sucre.

Les céréales et féculents

Les céréales (farines infantiles), grâce à leur importante teneur en glucides complexes, fournissent de l’énergie à bébé. Vous pouvez par exemple mélanger une cuillère à soupe de céréales en poudre dans son biberon du matin (blé, riz, avoine) dès 4 mois. Vers 5-6 mois vous pouvez introduire la pomme de terre, cuite à la vapeur et servie sous forme de purée mélangée à un légume. Selon la capacité à mastiquer de votre enfant, vous pourrez lui préparer d’autres féculents comme le riz, les pâtes fines, la mie de pain, la semoule à partir de 8 mois.

La viande, le poisson et les œufs
En plus des féculents, des fruits et des légumes, votre bout’chou peut maintenant goûter à la viande, au poisson et au jaune d’œuf, riches en protéines. De 6 à 8 mois, ajoutez environ 1 cuillère à café de viande ou de poisson mixés (saumon, cabillaud, bœuf, veau, dinde… excepté de la charcuterie et des abats) dans une purée de légumes. A 8 mois, vous pourrez proposer à votre enfant des petits morceaux de viande ou de poisson, à hauteur de 20 g par jour, soit 4 cuillères à café lors du déjeuner. Pour les œufs, il est recommandé d’attendre le 7e mois : mixez simplement1/4 d’œuf dur dans de la purée pour remplacer la viande ou le poisson.

Après un an :la fin de la diversification alimentaire

Votre enfant accepte maintenant presque tout ce que vous lui donnez même si les proportions de ses repas restent différentes de celles du reste de la famille. Il est recommandé de continuer à lui donner au moins 500ml de lait (maternel ou infantile) par jour. Pour les autres aliments : 3 à 5 fruits et légumes par jour, des féculents à chaque repas, de la viande/poisson/œuf une fois par jour (30 g jusqu’à 36 mois, soit 6 cuillères à café). Dès 2 ans, vous pouvez lui donner un demi œuf, dur ou sous forme d’omelette. Utilisez de préférence des matières grasses d’origine végétale (colza, tournesol, olive) si vous préparez vous même les féculents et les légumes. Évitez de donner trop souvent des sodas, jus de fruits ou sirops à votre petit car il risquerait de s’habituer au bon goût du sucre et de refuser l’eau toute simple.

Amusez-vous à varier les recettes et à observer les réactions de votre bout’chou 😉

Pour en savoir plus sur les étapes de la diversification alimentaire: cliquez ici
Vous pouvez également télécharger le tableau complet des aliments de la diversification ici.

 

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse