Naissance

Le watsu, une méthode de préparation à l’accouchement dans l’ère du temps

21 décembre 2012
watsu 900 600

Le terme watsu vient du mot anglais « water » (eau) et de « shiatsu ». C’est une technique japonaise de thérapie manuelle qui se déroule en milieu aquatique. En tête à tête avec un thérapeute, qui réalise des pressions sur la tête et le dos, à l’aide des pouces et de la paume des mains, c’est un moment de détente, de bien-être et, pour certaines, de méditation. Le watsu peut se pratiquer tout au long de la vie, et peut être utilisée comme préparation à l’accouchement.

Suivant les praticiens, une séance de watsu dure de 25 minutes à 1h30 (en moyenne 45 minutes). Dans une piscine chauffée à une température proche de la température corporelle (34-35°C), un thérapeute (sage-femme, gynécologue-obstétricien, kinésithérapeute ou maître shiatsu) invite la future maman à se détendre dans ses bras en l’allongeant sur le dos. Le thérapeute pratique un massage tonique et des mouvements d’étirements de la colonne vertébrale ce qui soulage les tensions des muscles du dos, et favorise la circulation de l’énergie vitale. Puis il enchaîne avec les bras pour stimuler les articulations en douceur. Il aide la future maman à faire des rotations dans l’eau pour favoriser la circulation sanguine et lymphatique dans les jambes. A la sortie de la séance, le thérapeute réalise un massage de la tête orienté vers les points de détente musculaire en lien avec l’axe de la colonne vertébrale, il permet à la future maman de se sentir vraiment légère et profondément relaxée.

Le bercement de l’eau sur le corps a un effet décontractant et permet de lâcher prise. Le second bénéfice de ces séances est d’alléger la courbure marquée au bas du dos, aidant ainsi l’étirement musculaire et ligamentaire. Dans le milieu aquatique, la future maman apprend à respirer en profondeur et ainsi mieux ouvrir sa cage thoracique. Cela permet de développer sa capacité respiratoire et ainsi de se préparer aux contractions et à l’expulsion du bébé lors de l’accouchement.

Quelques mois après l’arrivée de bébé, les jeunes mamans peuvent prolonger les bienfaits du watsu en le pratiquant dans les centres de soins aquatiques.

Si vous êtes tentées par l’expérience, vous pouvez trouver des thérapeutes près de chez vous. Pensez bien à évoquer votre grossesse et son stade avant la séance.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Répondre grossesse 24 juin 2013 at 13 h 22 min

    La technique Watsu, se pratique de plus en plus, les femmes enceintes en raffolent car cela procure un bien-être et un calme parfait.
    Il y a énormément d’informations sur internet qui explique comment ne pas se faire avoir par de faux praticiens ou autres, il faut faire attention à vérifier les compétences avant de commencer une séance.
    Merci.

  • Ajouter une réponse