Browsing Tag

portage

Histoires de maternage, Jeunes mamans

Eveil sensoriel : les bienfaits du toucher sur bébé

26 août 2020
Eveil sensoriel bébé : massage, portage, calin,

La peau est l’un des récepteurs les plus puissants de notre corps. Si vous mettez la main sur une plaque chaude et que vous vous brûlez, vous allez instinctivement avoir le réflexe de reculer d’un bond et d’enlever au plus vite votre main. Au contraire, si vous êtes enlacé, massé, votre corps se détend et vous ressentez une sensation quasi-instantanée de bien-être. Très subtil, le toucher est un sens essentiel à l’éveil sensoriel, dont nous vous faisons découvrir aujourd’hui les bienfaits sur bébé ! Lire la suite …

Histoires de maternage, Jeunes mamans

Emmaillotage : les bonnes pratiques

26 mars 2020
bébé emmailloter

L’emmaillotage des bébés est une coutume vieille comme le monde mais pourtant délaissée en Occident au fil du temps. Cette pratique encore très utilisée chez de nombreux peuples revient cependant au goût du jour. Omum vous explique ce qu’il y a de bon à savoir pour emmailloter bébé !

Lire la suite …

Histoires de maternage, Podcast, Rencontre avec...

PODCAST #07 – Et si on parlait portage et rebozo ?

8 novembre 2019

Cette semaine, Sophie Grebot, accompagnante en périnatalité et parentalité nous embarque dans l’univers du portage. Écharpe, porte bébé et modes de portages ancestraux… elle nous fait découvrir les bienfaits de ces techniques sur bébé… mais aussi sur papa & maman !

Son rôle : aider les jeunes parents à appréhender leur nouveau statut grâce à des ateliers portage. Elle propose également des soins pour accompagner toutes les femmes au cours de leur vie. Lire la suite …

Histoires de maternage

Le maternage proximal en quelques mots

20 juillet 2015


L’attachment parenting ou encore le maternage proximal est un concept développé par le pédiatre américain William Sears, pour qui, un lien fort et sécurisant est essentiel pour le bon développement de l’enfant. Ce lien se crée par le contact physique, par l’écoute des besoins de l’enfant et la réponse rapide à ses besoins. Cela vous parait peut-être vague ? En pratique, le maternage proximal regroupe certains usages comme l’accouchement à domicile, le cododo, l’allaitement prolongé, le portage… Zoom sur ce concept que vous êtes de plus en plus nombreuses à connaître !

Lire la suite …

Histoires de maternage

Petit tour du monde des pratiques éducatives aux côtés de Mei-Ling Hopgood

31 octobre 2014

Cette semaine, Omum a choisi de vous faire voyager autour du monde pour vous donner un avant goût des 1001 pratiques éducatives qui s’y exercent. Afin que l’évasion soit la plus réaliste possible et vous donne envie de nous suivre, nous avons choisi de vous faire découvrir (ou peut-être redécouvrir) l’oeuvre originale et déculpabilisante de Mei-Ling Hopgood, publiée en Août 2013 : “Comment les eskimos gardent les bébés au chaud”. Et en complément sur le même thème, nous n’avons pas résisté à l’envie de revisionner (encore et encore) le tendre documentaire de Thomas Balmès : Bébés.

Alors les mums-to-be, attachez votre ceinture et en route pour un petit tour du globe des méthodes éducatives. Lire la suite …

Histoires de maternage

Le portage de bébé à travers le monde

25 septembre 2014

epuis toujours, le portage est une façon de materner que l’on retrouve partout dans le monde. Tout en répondant au besoin de proximité du petit bébé, il permet également de le protéger et de lui faire découvrir le monde en toute sécurité. Différentes selon le milieu ou la culture, il existe mille et une façon de porter son tout-petit. Petit tour d’horizon de cette pratique quotidienne pour une majorité de mères dans le monde. Lire la suite …

Jeunes mamans

Comment interpréter les pleurs de mon bébé ?

17 juin 2014

Dès ses premières minutes de vie, votre bébé pousse un cri : il annonce déjà son mécontentement, lui qui était si bien dans le giron maternel ! Si ce premier cri est d’abord une grande source de joie, le fait de ne pas comprendre pourquoi bébé se met à pleurer peut, par la suite, devenir une réelle souffrance pour les parents ! Voilà quelques pistes qui vous permettront d‘identifier les types de pleurs, les interpréter et les calmer pour votre plus grand bonheur et celui de votre bébé ! Lire la suite …

Histoires de maternage

Maternage et instinct naturel : deux termes étroitement liés

22 janvier 2014
Maternage

Entre les conseils de nos proches, les idées reçues et ce que l’on peut lire à droite à gauche, on ne sait plus quels choix faire… Materner son bébé ? Dormir avec lui ou l’habituer à dormir seul dans sa chambre ? Le laisser pleurer ou non ? L’allaiter ou le nourrir au biberon ? Autant de questions que vous vous posez sûrement, et auxquelles vous aurez autant de réponses différentes. Et si on commençait enfin à faire confiance à son instinct maternel ? Vous savez… Ce truc que l’on ressent au fond de ne nos tripes, et qui semble nous guider sans avoir besoin de trop réfléchir ! Aujourd’hui, Omum vous fait découvrir le maternage, ou comment respecter sa petite voix intérieure (qui est souvent la plus juste à suivre).

Le maternage, c’est quoi ?

instinct maternelLe maternage, ou étymologiquement parlant « action de materner », représente l’ensemble des pratiques et des soins visant à s’occuper d’un enfant à la manière d’une mère, en étant aussi proche que possible de son bébé. Ses fondements reposent sur la théorie de l’attachement (1960), élaborée par John Bowlby, psychiatre et psychanalyste anglais. Selon lui, l’attachement est l’un des besoins primaires du jeune enfant, comme dormir ou manger. Ce n’est que lorsque ses besoins de proximité sont satisfaits qu’il peut s’éloigner de la personne qui le protège, pour explorer le monde.

Le maternage repose alors sur la volonté des parents, et particulièrement sur l’instinct de la maman, sur le principe qu’une mère sait au fond d’elle-même ce qui est bon ou non pour son bébé. C’est un choix éducatif, personnel et émotionnel.

Respecter cet instinct serait donc bénéfique à la mère et à l’enfant, ainsi qu’au couple, car il permettrait de respecter le rythme du bébé, et éviterait tout stress inutile aux parents. On parle alors de maternage proximal : la mère est totalement à l’écoute des besoins de son enfant, contrairement au maternage distal, qui vise à rendre l’enfant autonome en lui imposant des règles et un certain rythme (fréquences des tétées, isolement la nuit etc.).

Le maternage : un concept ancien et universel

instinct naturel

Influencés par la culture occidentale, nous apprenons plus souvent à ne pas céder aux pleurs de bébé, à le recoucher dans son berceau… plutôt qu’à lui apporter une présence et de la chaleur humaine quand on en ressent le besoin. Dans les années 60-70, la tendance est à la libération de la femme, et donc à l’affranchissement de certaines traditions familiales, comme le fait d’allaiter. Le maternage s’oppose donc plus ou moins aux modèles inculqués par l’opinion publique.

Pourtant, dans la France ancienne et dans d’autres sociétés peu industrialisées, l’allaitement et le « co-sleeping » (dormir avec son bébé) sont des pratiques courantes, et les troubles du sommeil sont rares. L’enfant est nourri dès qu’il a faim, et l’allaitement maternel favorise la continuité du lien puissant créé entre la mère et l’enfant.

Il existe de nombreuses pratiques de maternage, souvent traditionnelles. Par exemple au Mali, on accorde une attention et protection particulière à la mère après l’accouchement, car on suppose qu’elle est plus sensible au froid et à la magie. La mère et l’enfant sont alors perpétuellement ensemble, ne mangent que des aliments chauds, et restent à l’intérieur de la demeure. La mère porte son bébé le jour et dort avec lui la nuit, ce qui favorise l’allaitement sur demande, et le petit ne pleure pas.

L’esprit du maternage est donc de se recentrer sur son instinct maternel et sur les besoins de son bébé, tant au niveau physiologique qu’émotionnel, afin d’éviter toute frustration et de rester connectée avec son bébé.

A chacun son rythme

instinct maternelAujourd’hui, le maternage rencontre un engouement croissant. En Europe, on parle souvent du portage du bébé, du peau-à-peau, de l’allaitement, du cododo… Il existe de nombreuses façons d’exprimer son instinct maternel, à chacune de piocher ce qui lui convient ! L’essentiel est de ne jamais se laisser culpabiliser. On peut être à la fois une maman, se sentir femme, et protéger son enfant sans pour autant l’étouffer.

Contrairement aux idées reçues, beaucoup de couples disent s’être renforcés en étant très maternants avec leur petit.

C’est le cas de Benjamin par exemple, que tout opposait au cododo, et qui l’a finalement pratiqué pendant 22 mois avec sa fille : “Je pense maintenant que le cododo permet de ne pas être trop réveillés la nuit lors des tétées, et qu’il crée des liens plus forts entre nous sans déranger notre intimité conjugale. Mes craintes de départ ont bien sûr disparu et je recommande cette pratique si cela permet aux parents et à l’enfant de passer des nuits plus sereines.

De même, certaines mamans trouvent parfois comment exprimer leur maternité grâce à leur conjoint : c’est parfois le papa qui d’instinct va garder son enfant contre lui, le porter, car après avoir connu le ventre maternel, c’est dans les bras qu’un tout petit doit être. Comme l’explique Nathalie, son conjoint était un maternant instinctif, et sa façon simple et naturelle de s’occuper du bébé a calmé tous ses doutes de maman.

A chacun sa façon de materner

instinct naturelDans la notion même du maternage, tout est instinctif, donc propre à chacun. Une maman peut choisir d’allaiter après l’accouchement, puis uniquement le soir pour pouvoir reprendre le travail sereinement. De même, rien ne vous oblige à porter votre enfant en permanence : il suffit d’adapter votre envies de maman à la situation. Bien sûr si vous êtes fatiguée et que vous devez faire des courses, pas question de vous faire mal au dos ! Et même si vous n’avez simplement pas envie d’allaiter, de dormir toutes les nuits avec bébé… Ne vous forcez pas, rien ne vous y oblige. Vous pouvez très bien juste faire une petite sieste avec bébé bien au chaud contre vous dans le fauteuil. L’essentiel est que chacun trouve son rythme et respecte ses envies. Comme le dit sagement Lucille :

Au début, tu veux tout faire bien, ou presque tout, et tu as l’impression que si un truc va de travers, tu manques à tes “devoirs” de maternante. Depuis quelques temps, j’ai appris à relativiser. Pour moi, le maternage c’est avant tout une histoire d’instinct. Avant d’écouter qui que ce soit, je m’écoute moi.

Alors, plutôt que de plonger dans des débats sur l’éducation et les libertés, nous vous laissons le soin d’écouter votre petite voix intérieure, et ressentir ce qui est le meilleur pour votre bébé… et pour vous !

Découvrez notre Podcast sur le portage juste ici.

omum-grossesse

Histoires de maternage, Jeunes mamans

Le mystère de la relation des bébés à l’eau

7 janvier 2014

L’air ? L’eau ? La terre ? Le feu ?

Mais avant toute considération mystique, l’élément qui s’impose à nous dès notre conception, c’est l’eau.

L’eau est un élément connu par le nourrisson, qui, avant de naître a passé neuf mois immergé dans le liquide amniotique. La relation des bébés à l’eau est donc particulière : sécurisante, elle évoque les instants passés dans le ventre de la mère (quand papa chuchotait des chansons à bébé…), et est source de bienfaits. Il existe alors de nombreuses façons de baigner bébé, qui raviveront les sensations qu’il ressentait avant sa naissance, et qui renforceront le lien affectif que vous, les parents, avez créé avec lui pendant la grossesse. Lire la suite …

Histoires de maternage

L’Histoire de la maternité en Europe : Le XXIème siècle et le retour au maternage

22 août 2013

Notre saga de l’histoire de la maternité se termine, Omum vous en livre le dernier épisode ! Lire la suite …