Jeunes mamans, Rencontre avec...

Doudou et peluches dans la vie de bébé

18 juillet 2021
doudou bébé peluche

Le doudou, c’est cette peluche ou ce morceau de drap qui réconforte votre bébé dès ses premiers mois. La rupture avec doudou est parfois longue, difficile et pas forcément totale… Les adultes s’en souviennent même parfois avec émotion ! Avec l’aide d’une experte, Omum décrypte aujourd’hui le rôle du doudou chez notre enfant et ce que cette petite peluche lui apporte.

Le doudou a été introduit par le psychanalyste D.W.Winnicott au siècle dernier comme « un objet transitionnel », qui tranquillise bébé lors de la séparation avec sa maman. En grandissant, l’enfant peut aussi continuer à y puiser du réconfort. Cela peut l’aider dans certains moments forts de sa vie, comme son entrée en maternelle, ses premiers voyages, la rencontre avec ses copains de classe etc.

Le doudou est souvent trimballé à droite, à gauche, et les nuits sans lui peuvent parfois être difficiles.

Mais le besoin reste différent d’un enfant à l’autre, selon la relation et l’usage qui se crée entre eux. Par exemple, certains enfants auront plusieurs doudous alors que d’autres n’y prêteront même pas intérêt !

 

Omum a interrogé la psychologue Catherine Pierrat*, spécialisée en psychologie de l’enfant de 0 à 3 ans, sur la place du doudou lors de l’enfance

 

Pourquoi l’enfant a-t-il besoin d’un doudou ?

Le besoin réel d’un doudou pour l’enfant apparaît souvent entre 4 et 8 mois. A cet âge, le bébé comprend qu’il est une personne à part entière, tout comme sa maman, et donc que cette maman peut disparaître, ce qui est forcément source d’angoisse. Il est une aide symbolique pour l’enfant, une transition entre : moi et l’AUTRE, interne et externe, réel et imaginaire, présence et absence, éveil et sommeil, sécurité et aventure.

A lui seul, le doudou est un monde en miniature capable de rassurer, faire rêver et affronter l’inconnu. Il aide à grandir et apaise les peurs.

L’enfant grandissant, le doudou perdra son rôle de substitut maternel au profit de compagnon de jeu. Il devient alors un ange gardien, un confident auquel l’enfant peut confier ses peurs, ses joies, ses chagrins mais aussi ses rêves, ses secrets…

Le doudou réconforte, console et aide à récupérer en cas de fatigue, de chagrin, de mal être (physique ou psychologique). Il absorbe les souvenirs et les émotions de l’enfant.

 

Comment choisit-t-on le doudou?

Le doudou est « élu » par l’enfant et ne doit pas être changé par qui que ce soit, sauf par l’enfant lui-même. Il le voit en quelque sorte comme un bout de lui-même, tout en ayant conscience que c’est un autre qui ne lui appartient pas.

Le doudou permet à l’enfant d’effectuer à travers lui son premier véritable choix à long terme, aussi bien sur son aspect (tenue, accessoires…) que sur son surnom.

Tous les enfants n’ont pas besoin d’un doudou palpable et/ou visible. Certains pourront s’en passer facilement, et trouveront un substitut à travers une autre forme de doudou. En réalité, l’enfant est en quête d’amour et de sécurité. Cela peut donc être sous forme de toucher avec le grattage des draps, d’un geste comme enrouler ses cheveux ou d’une mélodie que l’on vocalise.

 

Et si en grandissant, le bébé n’arrive plus à se détacher de son doudou ?

En grandissant, certains enfants vont le garder avec eux en permanence alors que d’autres ne s’en préoccuperont qu’à l’heure du coucher. Dans la même logique, certains enfants vont l’utiliser un jour et pas le lendemain.

Un doudou trop présent et envahissant empêche l’enfant de se livrer à d’autres activités, puisqu’il n’incite ni à la communication, ni au jeu.

Malgré tout, il est préférable de ne pas brusquer l’enfant pour se séparer de son doudou mais de le laisser s’en détacher à son rythme. D’ailleurs, on voit nettement les petits s’en défaire au fur et à mesure qu’ils grandissent et que leurs relations avec les autres se développent.

18* Madame Catherine Pierrat, psychologue basée à Nice. Site : http://www.psychologue-nice.org/articles/le-doudou

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse