Histoires de maternage, Naissance

Rites et coutumes autour de la maternité dans différentes parties du monde : L’emmaillotage des nouveau-nés

15 mars 2013
rites et coutumes_900x600

Peu pratiquée, voire totalement « has been », la technique de l’emmaillotage a disparu en Europe au fil des années. Pourtant, la plupart des peuples l’utilise toujours. Considéré comme un moyen pour aider le nouveau-né à trouver le sommeil ou bien associé à des croyances et des superstitions, Omum vous présente aujourd’hui l’emmaillotage sous toutes ses coutures.

Saucissonner son nouveau-né dans un bout de tissu est utilisé à la base pour garder bébé bien au chaud. Au Yémen, on se sert d’une longue chemise, en Inde d’une couverture de laine, en Mongolie d’un morceau de toile. Mais au-delà de l’aspect calorifique, en Amérique ou encore en Australie, on considère que l’emmaillotage recrée l’effet « cocon » du ventre de la maman et qu’il rassure le nouveau-né et facilite son endormissement.

Chez de nombreuses populations, on considère souvent que le bébé est trop « mou », et qu’il a donc besoin d’un maintien pour se « solidifier ». Plus un enfant est emmailloté, plus il sera fort et droit lorsqu’il grandira.

L’emmaillotage est également un moment de partage dont la maman profite pour glisser des mots-doux à son bébé. C’est également pendant ce rituel qu’elle lui procure des soins : la femme Kabyle masse son bébé à l’huile d’olive et saupoudre ses articulations de poudre d’argile, au Yémen de la graisse chaude est étalée sur le crâne du bébé.

C’est par ailleurs un moment spirituel ou le bébé, nu, reçoit des recommandations de la part de sa maman. Les femmes kabyles, afin qu’il ne souffre pas de retard de langage et dans l’espoir qu’il ait une belle voix, placent un petit oiseau vivant quelques instants dans la bouche de bébé.

Enfin, et afin que bébé garde ses petites fesses au sec, des matériaux différents sont utilisés selon les régions. Au Yémen, des plantes mucilagineuses garnissent le fond des maillots, en Inde des crottes de chèvres séchées et finement pilées sont introduites, le plus répandu étant bien sûr d’utiliser un lange.

Pour découvrir les bonnes pratiques de l’emmaillotage c’est par ici !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse