Histoires de maternage

L’instinct maternel, mythe ou réalité?

24 août 2012

Fait d’héroïsme et de clémence
Présent toujours au moindre appel
Qui de nous peut dire où commence
Où finit l’amour maternel?

– Maurice Chevrier, L’amour maternel

 

Toutes les futures mamans s’interrogent sur ce même sujet. L’instinct maternel est-il inné ? Vais-je être une bonne mère ? Nous allons tenter de faire la lumière afin de mieux comprendre ce qu’est l’instinct maternel.

Origine de l’instinct maternel

La notion d’instinct maternel est apparue au milieu du XIXème siècle. Il représente l’état psycho-affectif d’une mère ayant une attitude protectrice et sécurisante envers son enfant.
Chaque mère aimant et protégeant son enfant, ce sentiment est alors considéré comme « naturel ». C’est pour cela qu’au XIXème siècle on en est venu à parler d’instinct comme peut l’être l’instinct animal.

Cependant, de nombreux psychologues affirment que l’instinct maternel n’a rien… d’instinctif ! D’après eux, il s’agirait d’une construction sociale propre à notre époque.

Le lien maman / bébé

L’amour maternel d’une mère pour son enfant est un processus qui s’établit bien avant la grossesse et même avant la conception de l’enfant. Il prend sa source lors des premières années de la vie de la mère, lorsque le rapport avec sa propre mère se construit. Cette notion, inconsciente lors de l’enfance de la mère, réapparaît naturellement lorsqu’elle devient mère à son tour.

Cependant, cet amour mère-enfant se construit et se consolide de diverses façons pendant et après la grossesse : lors de l’allaitement, lors des contacts avec son enfant (in utero ou après la naissance), ou tout simplement lorsqu’une mère parle à son enfant. Chacun de ces moments construit la relation mère-enfant et nourrit cet amour. Parfois, cet amour peut venir quelques temps après la naissance. Selon Nadège Beauvois-Temple, coprésidente de l’association Maman Blues, 10 % des mères ont des difficultés maternelles. Elles sont plus profondes et plus durables qu’un simple baby blues, et elles se manifestent par une incapacité, totale ou partielle, à créer le lien avec leur enfant.

D’après le pédopsychiatre Marcel Rufo, « La science a beaucoup progressé dans la connaissance du rapport mère /enfant, notamment au cours de la grossesse. On sait que le nouveau-né reconnaît l’odeur, le goût du lait et la voix de sa mère. A huit mois, l’enfant pourrait même avoir les mêmes rêves que sa mère. Ces théories sont très intéressantes, mais on les utilise pour culpabiliser les femmes. Or il n’y a pas que le biologique qui compte, l’affection n’est pas une donnée arithmétique. Le plus important c’est la rencontre avec l’enfant, pas les circonstances de celles-ci. J’aime le terme d’ « accordage affectif » : c’est une question d’adaptation et il n’y a pas de recette. »

Ecouter la mère qui est en nous

Lors de la naissance, les sens primaires sont exacerbés et jouent un grand rôle dans la reconnaissance entre une mère et son enfant. La mère qui reste en contact avec son enfant posé sur son ventre, peu après la naissance, reconnaît ses cris et de son odeur dès la deuxième jour.

Selon Aldo Naouri, pédiatre et psychanalyste de formation, « sachez que même si tout en chacun s’évertue à vous dire le contraire, nul mieux que vous ne sait ou ne peut savoir ce qu’il convient de faire pour votre enfant, pour ce bébé qui est le vôtre et non celui de la médecine, de la psychologie ou de la mode – pour ce bébé que votre corps, et votre corps seul, vient de mettre au monde des vivants».

C’est une philosophie qu’Omum aime véhiculer à travers sa base line L’instant Maternel : une parenthèse pour vous, pour vous centrer sur votre grossesse, venir à la rencontre de bébé et vous connecter à votre ressenti. Nous nous efforçons également de proposer à notre communauté de futures mamans, à travers notre blog et notre page Facebook, des séries d’articles, d’ouvertures à d’autres points de vue, d’informations objectives pour que chacune d’entre vous s’informe et puisse choisir ce qui lui convient, à ce moment là, dans ce couple là, pour cette grossesse là.

Vous ne savez pas que vous savez… Écoutez-vous !

Continuez votre lecture sur le lien maman / bébé avec l’article sur le Bonding…

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse