Histoires de maternage

L’histoire de la maternité en Europe : les mamans de nos ancêtres les Romains

8 mars 2013

En cette journée de la femme, on a voulu vous parler de ces dames admirables qui ont toujours existé, je vous ai nommées vous, les mums. Si la place des femmes dans la société (à laquelle la journée d’aujourd’hui nous invite à réfléchir) a beaucoup évolué au travers des siècles, il en va de même pour le rôle des mamans. La structure familiale a beaucoup changé, et avec elle, les relations entre une mère et son tout-petit qui n’ont pas toujours été telles qu’elles le sont de nos jours.

C’est ainsi que chez Omum, on a eu envie de vous raconter l’histoire de la maternité à travers les âges. Commençons aujourd’hui par les mamans de nos ancêtres les Romains.

Il y a très longtemps (quelques siècles avant J-C), Rome était une grande puissance et les mamans romaines menaient une vie bien différente des nôtres ! Si Romus et Romulus ont été élevés au rang de symbole parce qu’ils n’ont pas connu leur mère, il en était de même pour nombre de leurs concitoyens.

En effet, la structure familiale de l’époque était celle du Pater familias, qui donnait les pleins pouvoirs au patriarche sur sa famille. Lui seul pouvait décider de garder un enfant, ou de le refuser à la naissance en l’exposant sur le pas de sa porte. La mère, ayant porté le petit pendant 9 mois, n’était pas consultée.

2013-03-08 Histoire maternité romains 2

A cette époque, les enfants de bonne famille étaient placés en nourrice. Les dames de la haute société romaine n’allaitaient pas leurs enfants. En effet, on pensait que des caractères héréditaires se transmettaient par le lait maternel, et les patriarches avaient peur de perdre leur suprématie au sein de la famille si trop de caractères maternels étaient transmis à leurs enfants. De plus, chez les romaines, la poitrine était un atout de beauté important. Les femmes de haut rand boudaient donc l’allaitement maternel, considérant qu’il pouvait abîmer cette dernière. Les jeunes romains retournaient chez leurs parents une fois sevrés et prêts à recevoir l’éducation de leurs pères pour prendre part à la société.

On vous donne rendez-vous prochainement pour un autre épisode de l’histoire des mamans d’un autre temps 🙂

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse