Histoires de maternage

L’histoire de la maternité en Europe : le XXème siècle, entre baby-boom, féminisme et médicalisation

14 août 2013

Baby-boom, féminisme, médicalisation, etc, que d’évolutions pour la maman du XXème siècle ! Omum revient sur ces faits pour vous dans un nouvel épisode de l’histoire de la maternité.

Histoire de la maternité-famille nombreuse-entre de guerreA la fin de la première guerre mondiale, il n’y a plus de travail pour les femmes. C’est le retour à la maison, elles doivent procréer, nourrir et élever pour compenser les lourdes pertes humaines subies pendant la guerre. En 1926, l’hommage aux mères voit son apogée en France avec la première fête des mères. Puis les assurances maternités feront leur apparition au même titre que les allocations familiales. Comme vous le voyez, la fonction maternelle est de plus en plus reconnue (yes !!).

Le pic de natalité arrive à la fin de la seconde guerre : c’est le baby-boom. Les familles font des enfants en nombre, un symbole d’espoir.

Parallèlement, la grossesse se médicalise : l’accouchement à l’hôpital devientHistoire de la maternité-échographie une norme. Péridurales et épisiotomies sont pratiquées. C’est maintenant aussi une affaire d’homme !Fini l’allaitement au sein, les premiers biberons apparaissent au début du XX siècle. Les premiers laits infantiles verront le jour un peu plus tard en 1957. Le lait maternel est jugé pas assez nourrissant. En 1979, pour la première fois on peut voir en image son fœtus grandir dans son ventre, moment riche en émotion. Ça s’appelle l’échographie !

De nombreux emplois deviennent attrayants pour les femmes. Le temps de la ménagère Histoire de la maternité-père-cocon familialest révolu ! Les femmes se rendent compte qu’un salaire est plus intéressant que les allocations de mère au foyer : il offre des perspectives d’évolution, augmente les ressources disponibles pour le logement et les vacances, bref il améliore le standing familial. On réfléchit à des solutions d’accueil des enfants : les crèches se développent et on fait appel aux nourrices. Les papas se rapprochent du cocon familial et y sont de plus en plus impliqués.

« On vous l’a déjà dit on veut choisir » répliquent les femmes dans les manifestations féministes ! Elles revendiquent le droit à l’avortement. La maternité ne doit plus être une obligation, ce doit être un choix. Dans le même temps, la contraception fait d’énormes progrès : la pilule est mise au point par Grégory G Pincus en 1956, et le stérilet est amélioré.

Des divorces, des naissances hors-mariages et des familles monoparentales éclosent un peu partout.

La femme du XXI siècle est moderne. 65 % des femmes accouchent sous péridurale, 20 % grâce à la césarienne. Le matériel de puériculture est de plus en plus sophistiqué. Les salles de travail deviennent des salles de naissance et un effort est fait pour accueillir au mieux la future maman.

C’est ainsi que les mamans romaines sont devenues des mamans modernes ! 🙂

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse