Histoires de maternage, Rencontre avec...

Les papas et l’allaitement

14 août 2012
papa allaitement omum

Ce matin-là, une rencontre pas comme les autres se déroule à la boutique Krapo Etik de Bayonne. Organisée par l’association Marraines de Lait Pays Basque, c’est une réunion pour les papas, par les papas, sur le thème de l’allaitement.

Ces réunions sont organisées mensuellement afin de permettre aux papas d’être guidés, confortés dans leur choix, de trouver de l’information juste, de l’écoute et du soutien en matière d’allaitement.
C’est un temps de parole et d’écoute qui leur est réservé exclusivement, sans tabou ni jugement.
Différents thèmes peuvent être abordés selon les besoins des papas présents : la parentalité et la paternité, la place du père pendant la grossesse et l’accouchement, mais aussi après avec le retour à la maison, le choix ou non d’allaiter, les premiers pas avec l’allaitement, etc.

Lors de cette première réunion, Rémi, Joseph, Raphaël et Ludovic sont présents.
Raphaël fait partie de l’association de promotion et de soutien à l’allaitement maternel Marraines de Lait Pays Basque, il conseille et renseigne les papas sur leur rôle pendant l’allaitement, les questions qu’ils peuvent se poser sur leur sexualité, le couple, les rythmes du bébé allaité, etc.
C’est lui qui est à l’initiative de cette réunion.

Pour cette réunion entre papas, pas de bière ni de TV, mais bien un sujet commun : l’allaitement.
Quel drôle de sujet pour des papas me direz-vous ?! Détrompez-vous !
Ils ont tout à fait leur place et ont même un rôle important à jouer lors de la venue d’un bébé allaité à la maison !
Car même si physiquement c’est bien la maman qui donne le sein, les papas sont un soutien important au quotidien et peuvent tout à fait s’investir autrement et tout aussi bien auprès du petit qu’auprès de sa maman : le change, le portage en écharpe, l’endormissement, le bain, les massages, l’écoute, la recherche d’information.
Après avoir hésité à participer à cette réunion, les papas se sont dits « Pourquoi pas ? », autant parler de ce sujet de façon conviviale entre hommes, sans tabou et sans complexe !

Voici un petit extrait des échanges de cette matinée…

Chacun se présente à tour de rôle :

Joseph est papa d’une petite fille de 15 mois, il souhaite témoigner de son expérience d’allaitement. Pour lui, l’allaitement était avant tout un projet de naissance à deux. « On allaite notre fille » dit-il, car pour lui c’est une démarche que l’on fait à deux et un avantage précieux que l’on offre aux bébés pour leur santé. Il a participé au change de sa fille la nuit, continue de la porter en écharpe, de lui donner le bain. Il a toujours soutenu sa femme dans la poursuite de l’allaitement. « J’ai joué mon rôle à fond et ma femme m’a souvent remercié d’avoir été aussi présent à ses côtés ! Le regard des autres ? On a appris à s’en accommoder et à ne pas avoir à se justifier systématiquement ! On assume pleinement notre choix et ça fait souvent mouche ! »

Rémi attend son premier enfant, il se pose la question de sa place et son rôle lors de la période auprès de sa compagne qui a choisi d’allaiter. Il a peur de ne pas assez participer et de se sentir à l’écart ! Raphaël et Joseph le rassurent : « Il y a tellement d’autres choses à faire avec un bébé, ne t’inquiète pas, ta femme saura te le rappeler ! »

Ludovic lui, souhaite s’informer davantage sur le choix d’allaiter ou non, il lui manque des informations claires et objectives pour aider sa compagne dans son choix.

Raphaël conclut la réunion en évoquant lui aussi son expérience : « C’est clair qu’entre le sein, le cododo, les nuits, le travail, au début on a du mal à retrouver notre couple « comme avant ». Mais quand on voit les bénéfices et les avantages que procure l’allaitement, pour rien au monde on ne reviendrait en arrière ! Pas de biberon à préparer la nuit, du lait toujours bon, toujours chaud, le luxe ! Et puis c’est une chouette aventure que l’on vit à deux… ».

Un grand merci à Florence de Krapo Etik d’avoir partagé ce moment fort avec nous !

 

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse