Histoires de maternage

Les bienfaits du toucher sur bébé

25 mars 2014
Masques visuels_Blog_900x600

La peau est l’un des récepteurs les plus puissants de notre corps. Si vous mettez la main sur une plaque chaude et que vous vous brûlez, vous allez instinctivement avoir le réflexe de reculer d’un bond et d’enlever au plus vite votre main. Au contraire, si vous êtes enlacé, massé, votre corps se détend et vous ressentez une sensation quasi-instantanée de bien-être. Très subtil, le toucher est un sens essentiel dont nous vous faisons découvrir aujourd’hui les bienfaits sur bébé !

Le toucher constitue le premier langage entre une mère et son enfant. En effet, grâce au toucher, il est possible d’éduquer, de comprendre, de parler et d’aimer son nouveau-né. Alors que, depuis la Seconde Guerre Mondiale, on préconisait plutôt le moins de contacts physiques avec l’enfant, le toucher connaît un franc retour grâce aux pratiques de maternage.

1) L’ocytocine, source naturelle de bonheur

A l’origine de notre bien-être ? Une petite molécule appelée l’ocytocine. Cette hormone a la capacité d’agir sur le cerveau et sur les muscles. Sécrétée en quantité importante, elle favorise la détente du corps et les sensations d’apaisement, de bien-être, de confort social et émotionnel.

Essentiel dans le lien qui relie la mère à l’enfant, cette hormone favorise chez la maman les contractions de l’utérus lors de l’accouchement ainsi que la lactation. Par la suite, sa sécrétion augmente chez le bébé lors de toute manifestation de tendresse physique que son entourage lui prodigue (caresses, massages, embrassades). Le toucher, et plus particulièrement le massage, en favorisant la production d’ocytocine du bébé, participe ainsi à son bien-être, à sa réassurance et à la création d’un climat de confiance autour de lui.

Conclusion : massage et stimulation du corps permettent à bébé de s’éveiller en douceur mais aussi de se sentir bien, et pour une maman, rien n’est plus important !

Sources :
DAMASIO A. 1994. L’erreur de Descarte (p171)
CHARLES G. & STEHLI J.-S. 2004. Pourquoi l’amour est bon pour la santé, L’Express du 16/08/2004
 

2) Le toucher comme premier langage

L’apprentissage du “langage par la gestuelle” n’est pas inné mais nous l’avons tous inconsciemment en nous. Par le portage, le massage et le contact du peau à peau, vous pouvez communiquer avec votre enfant, le rassurer et lui montrer que vous l’aimez. Ces attentions prodiguées dès les premiers jours de sa vie, bébé les enregistrera. Elles l’aideront à s’éveiller et auront un impact sur sa vie future : les bébés portés, massés, touchés et caressés ont souvent plus de facilité à s’ouvrir aux autres et sont plus à même de réconforter autrui. L’enfant devenu adulte mettra en place naturellement avec son propre enfant la communication par le toucher en le caressant et le cajolant.

Une belle invitation à communiquer avec votre enfant par la gestuelle ! Ce langage votre bébé le comprend et cela le rassure. Grâce au massage, vous allez découvrir qu’il est possible de communiquer avec votre enfant autant qu’avec la parole. Vous pouvez savourer le plaisir de prendre le temps et de recréer le lien fort que vous avez eu avec bébé tout au long de votre grossesse. Le massage deviendra un instant magique et privilégié avec votre tout-petit. Le toucher vous permettra aussi de trouver un peu plus d‘harmonie entre ce que votre instinct de maman vous dicte ( prendre soin de bébé, prendre le temps de vivre des moments uniques, câliner bébé pendant des heures, le regarder dormir…) et entre ce que nous impose notre société d’aujourd’hui : vivre à 100 à l’heure, métro, boulot, dodo….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Répondre Le scrap artistique 25 mars 2014 at 19 h 59 min

    Superbes photos !

  • Répondre bebestore 27 mars 2014 at 12 h 41 min

    En plus, le toucher sur les enfants influe sur leur comportement futur.
    Des études ont en effet démontré que le toucher mettait les bébés en confiance. Aussi, leur capacité et faculté d’acquisition et d’apprentissage sont d’autant plus importantes. En plus, c’est tellement bon pour nous les parents de pouvoir les toucher.

  • Ajouter une réponse