Grossesse, Rencontre avec...

Vivre sa grossesse au Timor Oriental

4 décembre 2012

Candie vit au Timor Oriental, elle nous parle de sa grossesse à l’autre bout du monde, et nous fait voyager avec son témoignage touchant…

Bonjour Candie, vous avez vécu votre grossesse au Timor oriental, pouvez-vous nous raconter cette belle expérience ?

Le Timor est un pays avec un des taux de natalité les plus élevés de la planète. Les familles comptent très souvent 6 à 7 enfants. Les femmes enceintes, là bas, c’est quelque chose de très normal, naturel. Ce n’est ni un handicap, ni un privilège. Il est vrai qu’on voit moins de précautions autour des femmes enceintes qu’en France. Par exemple, il n’y a pas de transports en commun, et la mobylette/moto est le moyen de déplacement qui est le plus utilisé. On voit donc beaucoup de femmes enceintes ou de femmes avec des nourrissons dans les bras sur des mobylettes. Dans mon cas, je travaille dans un environnement très international, et j’ai été assez protégée et très entourée.

Une chose qui m’a vraiment marquée, c’est l’implication des hommes dans les soins aux tout-petits. Le soir, en rentrant du travail, on voit beaucoup de papas s’occupant de leurs enfants, devant la maison. Il y a peut être moins de stéréotypes homme/femme au Timor qu’en Europe.

Je ne connais pas de rituels très spéciaux liés à la grossesse par contre il y a de nombreuses croyances autour de cette période de la vie. Une qui m’a frappée : les femmes enceintes essayent de limiter le poids du bébé, pour limiter les complications lors de l’accouchement. Il faut dire qu’au Timor, le suivi médical de la grossesse est quasiment inexistant, et beaucoup de femmes accouchent à la maison. Il n’y a pas spécialement de préparation à l’accouchement. C’est un pays très pauvre, le suivi de grossesse est minimal. L’allaitement maternel est très pratiqué, au moins jusqu’au 4ème mois de l’enfant. Par contre, il y a aussi de gros problèmes de nutrition, et l’allaitement se traduit malheureusement souvent par des anémies chez les jeunes mamans. Je suis revenue en France deux mois avant la date du terme prévue pour me préparer à l’arrivée du bébé.

Et vous ? Comment avez-vous vécu votre grossesse dans cet univers ?

Si je devais la décrire en quelques mots, ce serait naturelle, simple et sans complication.

C’est vrai que dans notre cas, c’est un peu particulier, car nous sommes expatriés. Cela a impliqué des contraintes pour nous deux. Mon mari a été très présent au début de la grossesse, puis comme je suis rentrée en France pour me préparer à l’accouchement et qu’il travaillait sur place, il m’a accompagnée à distance.

Je parle à mon bébé tous les jours et maintenant que son père est arrivé en France, je l’encourage à sortir le plus vite possible, pour qu’il ait du temps avec son papa.

Mon moment préféré ? Quand il a commencé à bouger ! C’est vrai que quand on découvre qu’on est enceinte, c’est un très beau moment, mais on a toujours un doute avant le deuxième trimestre. Puis on est plus sereine, mais ça reste un peu théorique. Quand il bouge pour la première fois, c’est magique.

Pour finir, avez-vous une anecdote à nous raconter sur votre grossesse ?

Quand je suis tombée enceinte, je cherchais du travail à Paris, et quand j’ai trouvé ce poste au Timor, j’y suis allée, sans en avoir parlé à mon employeur. C’était au tout début, et on a toujours des doutes sur la suite, alors j’ai tenté le coup. J’ai pensé que comme personne ne me connaissait, ma grossesse passerait inaperçue au moins au début. Puis le premier jour, une collègue est venue se présenter dans mon nouveau bureau. Quand je me suis levée pour lui serrer la main, la première chose qu’elle m’a dite c’est « félicitations ! ». Après coup, je pense que j’avais tellement envie de cet enfant, que dès le début ça se voyait comme le nez au milieu de la figure !

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Omum 4 décembre 2012 at 11 h 04 min

    Depuis que Candie nous a livré ce beau témoignage, elle a donné naissance à Noah… qui est arrivé pendant que son papa était là!
    L’équipe Omum

  • Répondre maman 12 avril 2013 at 16 h 23 min

    Très bel article, souhaitons donc la bienvenue à la petite Noah !
    En tout cas, j’aime beaucoup votre style d’écriture, continuez de cette manière !

    Bonne continuation !

  • Ajouter une réponse