Cosmétiques

Comment les cosmétiques sont-ils testés ?

3 août 2012

Les produits cosmétiques sont testés de manière très stricte car ils ne doivent présenter aucun risque pour l’utilisateur. Parmi les multiples produits de consommation courante, les cosmétiques font partie des plus réglementés. D’ailleurs, aucune crise sanitaire liée aux cosmétiques n’est à déplorer depuis plusieurs décennies !

cream basePas de panique dans les rangs de la SPA, les tests sur les animaux sont interdits depuis 2004 sur les produits finis, et depuis 2009 sur les matières premières. Comme il n’existe pas aujourd’hui de tests alternatifs aussi performants, la prudence veut donc que l’on privilégie les matières premières dont l’innocuité et les propriétés sont connues et reconnues depuis longtemps.

Voici quelques explications plus précises sur les tests effectués sur les cosmétiques…

Tout d’abord, afin de limiter les risques et les tests, il existe des listes d’ingrédients interdits (plus de 1300 substances), ou soumis à des limitations (huiles essentielles, etc.).

Ensuite, pour pouvoir proposer un produit cosmétique au public, chaque fabricant a l’obligation de prouver son innocuité. Cela peut se faire à travers des tests à réaliser en fonction de la formule et de l’utilisation du produit.

Un test de tolérance cutanée sur la peau humaine peut être réalisé, c’est le patch test. Ce test épi-cutané consiste à appliquer un produit sous pansement occlusif dans le dos des volontaires. Le patch est appliqué durant 24 à 48 heures. Au retrait du pansement, les réactions éventuelles sont observées et cotées.

D’autres tests sur des ingrédients ou relatifs à des utilisations spécifiques, peuvent être réalisés : le test de photo-irritation pour les produits chargés en parfums que l’on sait photosensibles (bergamotes, terpènes…), le test de sensibilisation pour prouver l’hypoallergénicité du produit, le test d’irritation oculaire pour les produits susceptibles d’être en contact avec les yeux, le test systémique pour mesurer l’éventuelle diffusion du produit dans l‘organisme (rouge à lèvre par exemple)…

Les tests de stabilité vérifient la stabilité et la propreté microbienne du produit dans différentes conditions de température et d’hygrométrie. Ils permettent aussi de réaliser un vieillissement accéléré du produit cosmétique et de déterminer ainsi la DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale) et la PAO (Période Après Ouverture).

Le challenge test consiste à inoculer une quantité connue de germes (bactéries, levures, moisissures ou virus). Le développement de ces germes est ensuite observé, et la capacité de conservation du produit est ainsi évaluée.

Enfin, les tests d’efficacité permettent aux fabricants de revendiquer des résultats, notamment dans la publicité.

Chez Omum, nous avons choisi d’utiliser des ingrédients connus et reconnus pour leur efficacité aussi bien que pour la sécurité qu’ils offrent à la future maman et à son bébé.

Cependant, toutes nos formules ont passé avec succès une batterie complète de tests, sous contrôle d’un dermatologue (tests de stabilité, challenge tests, patch tests, pli du coude, irritation oculaire, …) pour aller jusqu’au bout de notre démarche qualité/sécurité sans concession.

Voilà vous savez tout !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Mama'nonyme et Ses Merveilles 19 mars 2013 at 13 h 01 min

    Il serait plus rassurant que vous disposiez d’un label qui certifie qu’aucun test n’a été fait ,pour les ingrédients et le produits finit, sur des animaux … 🙂

  • Répondre Omum 21 mars 2013 at 9 h 05 min

    Bonjour,
    C’est en effet une des raisons pour laquelle nous avons choisi d’être certifié par Nature&Progrès, qui interdit les tests sur les animaux que ce soit pour les matières premières ou pour le produit fini.
    Nous vous invitons à jeter un oeil sur le Cahier des Charges Nature&Progrès à l’adresse suivante : http://www.natureetprogres.org/servicepro/sp57.pdf

  • Ajouter une réponse