Clean beauty

Que contiennent vraiment nos produits cosmétiques ?

14 mars 2016

Mes produits cosmétiques quotidiens contiennent-ils des substances toxiques ? Y a-t-il un danger pour mon bébé ? Suite aux études parues en février par l’UFC Que Choisir et Le Monde, de plus en plus de futures et jeunes mamans se posent ces questions. Omum vous éclaire sur les risques potentiels pour vous et votre bébé (in utero ou non !). 

Quelles sont les différents ingrédients à risque ?

Tout d’abord, les perturbateurs endocriniens (aussi appelés PE) sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui, à haute dose, sont suspectés d’interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (= système hormonal) et pourraient ainsi induire des effets indésirables sur cet organisme ou sur ses descendants (problèmes de fertilité, maladies thyroïdiennes…).

L’UFC Que Choisir mentionne également une série d’allergènes et d’irritants présents dans de nombreux produits cosmétiques, mais précise le niveau de risque en fonction de l’utilisateur (femme enceinte, nourrissons, enfants, adultes) et en fonction de l’utilisation (produit rincé ou non rincé). Pour retrouver toutes les fiches d’ingrédients à risques, c’est par ici.

Quels produits cosmétiques sont concernés ?

L’étude de l’UFC Que Choisir remet en cause 185 produits cosmétiques, comme par exemple 2 crèmes anti-vergetures, 2 crèmes amincissantes/fermeté, 5 soins pour le visage, 5 hydratants pour le corps et 9 produits de toilette intime. En parallèle, l’organisation non gouvernementale WECF (Women in Europe for a Common Future) nous alerte sur la présence d’ingrédients potentiellement à risque dans les produits pour bébés, en séparant les familles d’ingrédients à risque élevé et celles à risque modéré. Parmi ces ingrédients, l’ONG nous met en garde contre les allergènes par contact, les conservateurs mais surtout contre les parfums concentrés qui impliquent pour la plupart des risques d’allergies chez les tout-petits et qui sont très présents dans les lingettes nettoyantes.

3 points essentiels pour bien choisir ses produits cosmétiques

image point 1

Faites confiance aux labels BIO : aucun produit bio n’est remis en cause par les différentes études donc n’hésitez pas à vous tourner vers des produits affichant les labels Ecocert, Cosmébio et Nature&Progrès, comme les produits de la gamme Omum !

Apprenez à lire les étiquettes de vos produits : les noms en anglais sont des ingrédients de synthèse alors que les ingrédients en latin sont d’origine naturelle. Vous pouvez également éviter les ingrédients en «-eth », «-oxy » ou «hydroxyéthyl -» qui sont des composés éthoxylés  issus d’un gaz toxique ainsi que les huiles de paraffine et vaseline qui sont des dérivées de la pétrochimie (pas tip top pour l’environnement et en plus ça bouche les pores) et les silicones « –one ». Et si vous avez la peau particulièrement sensible, regardez bien si le produit contient des allergènes.

miracleLimitez l’effet « cocktail » : la polémique bat son plein, mais il est important de rappeler que chaque produit cosmétique est rigoureusement contrôlé quant à sa toxicité et sa conformité. En revanche, il ne faut pas oublier que nous sommes exposés tout au long de la journée à ces substances du fait de notre quotidien (rituel beauté, douche, ménage, vaisselle, alimentation, pollution…) et que les effets des perturbateurs endocriniens sur le long terme et en doses cumulées n’ont jamais été testés par personne. Alors, en choisissant une routine beauté avec des produits aux ingrédients naturels et reconnus, c’est déjà un moyen de limiter cet effet « cocktail » et de préserver sa santé, et celle de bébé !

Chez Omum, nos produits sont développés avec une sécurité maximale pour vous et votre bébé : sans huile essentielle, sans ingrédient controversé (perturbateur endocrinien, irritant…), certifiés biologiques et écologiques et testés sous contrôle dermatologique. Vous pouvez vous faire plaisir les yeux fermés !

Pour plus d’informations, retrouvez nos articles :

Quelle place les perturbateurs endocriniens occupent-ils dans nos cosmétiques ?

Comment décrypter les étiquettes des produits cosmétiques ?

Interview d’expert : l’histoire de la cosmétique bio et ses labels

Cosmétique conventionnelle, naturelle, bio… Comment s’y retrouver ?

Comment choisir ses cosmétiques bios ?

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse