Clean beauty

Les secrets d’une peau bien hydratée

15 avril 2014

Toutes les cellules de notre organisme ont besoin d’eau pour survivre et se multiplier correctement. Notre peau a ainsi besoin d’eau pour garder sa souplesse, son éclat et ralentir le vieillissement cutané. Vous ne connaissez pas les mécanismes d’hydratation de la peau ? Voici quelques pistes pour comprendre pourquoi et comment hydrater correctement votre peau pour combattre le dessèchement cutané.

Pourquoi doit-on hydrater sa peau ?

La peau a 2 fonctions essentielles :

– Permettre les échanges entre le corps et le milieu extérieur
Ces échanges concernent par exemple l’élimination des toxines par la sueur et les échanges gazeux lors de la respiration cutanée.

– Assurer la protection interne du corps vis-à-vis de l’environnement extérieur
On peut imaginer la peau comme une barrière protégeant l’intérieur de notre corps des agressions extérieures : protection mécanique, calorique, microbienne, protection contre le rayonnement solaire… Ce rôle de barrière de protection est assuré par la couche cornée, la partie la plus superficielle de l’épiderme. C’est la première ligne de défense de notre peau.

Pour assurer correctement ces fonctions, la peau doit être hydratée en permanence.

Les mécanismes de l’hydratation

L’hydratation de la peau se définit comme la teneur en eau de la couche cornée. Mais l’eau vient avant tout des couches plus profondes.

L’hydratation cutanée repose sur 3 mécanismes principaux :

1) La diffusion de l’eau du derme vers l’épiderme
L’eau en provenance de la circulation sanguine est stockée dans le derme, véritable réservoir en eau. Elle transite ensuite vers l’épiderme pour atteindre la couche cornée. La peau perd ensuite continuellement de l’eau par évaporation : c’est ce qu’on appelle la perte insensible en eau. La peau perd également de l’eau par sudation (dans le cas d’un effort physique ou du ressenti de fortes émotions par exemple).

2) La capture de l’eau dans l’épiderme
Des fixateurs d’eau, naturellement présents dans la peau, sont capables de piéger l’eau dans la couche cornée. Il s’agit d’acides aminés, de l’acide pyrrolidone carboxylique, de l’urée, des sucres…

3) La limitation de l’évaporation de l’eau
Le ciment intercellulaire et la barrière hydrolipidique permettent de retenir l’eau à la surface de la peau et de protéger la peau des agressions extérieures. On peut imaginer la couche cornée comme un mur de briques : les cornéocytes, cellules mortes et plates de l’épiderme, sont maintenues par un ciment huileux appelé le ciment intercellulaire. Le film hydrolipidique quant à lui recouvre la surface de la peau et est formé d’eau (provenant entre autres de la sueur) et de lipides (provenant du sébum et de la synthèse de lipides).

Les causes du dessèchement cutané

La perturbation des mécanismes d’hydratation de la peau conduit à un dessèchement cutané, se traduisant par des sensations d’inconfort et des tiraillements. Mais bien d’autres facteurs peuvent également être à l’origine d’une déshydratation :

La génétique : xérose, eczéma
L’environnement : froid, soleil, calcaire de l’eau, chauffage, pollution, vent
L’utilisation de soins desséchants : tensioactifs, soins agressifs
L’alimentation et la consommation d’eau par voie interne
L’âge : le film hydrolipidique s’affaiblit avec l’âge ce qui favorise la perte en eau
Les variations hormonales : lors de la grossesse par exemple

Comment hydrater correctement votre peau ?

Vous l’avez peut-être compris, l’hydratation principale de la peau provient de l’eau contenue dans l’organisme. La qualité de l’alimentation est essentielle. Boire de l’eau (1 à 1,5 L par jour), consommer des acides gras complexes, des vitamines et des minéraux … Tous ces éléments auront un impact sur la santé de votre peau ! Cependant, la peau étant en contact permanent avec l’environnement extérieur, il est important de compléter son hydratation par un apport externe, en appliquant des soins hydratants. En cosmétologie, l’hydratation concerne donc seulement les couches superficielles de la peau. Les produits cosmétiques peuvent apporter à l’épiderme des ingrédients hydratants agissant à différents niveaux : les humectants, les émollients et les substances occlusives.

Les humectants sont des substances capables de capter et retenir l’eau, puis de la restituer petit à petit afin de garantir une hydratation continue. Le glycérol, la glycérine, l’urée, l’acide lactique, les AHA, l’acide hyaluronique sont les ingrédients humectants les plus utilisés.

Les émollients ramollissent la couche cornée et comblent les espaces entre les cornéocytes pour réparer et imperméabiliser l’épiderme (acide linoléique, huiles végétales, céramides).

Les ingrédients occlusifs empêchent l’évaporation de l’eau en formant un film à la surface de la peau (paraffine, huiles minérales, silicones). Ces substances protègent la peau de l’extérieur et limitent la perte en eau mais elles n’améliorent pas la qualité du ciment intercellulaire, elles sont donc moins intéressantes pour une efficacité sur le long terme.

Lorsque vous appliquez une crème sur votre peau, ce n’est pas l’eau qu’elle contient qui hydrate mais bien l’huile et les actifs, qui captent l’eau et améliorent la qualité des couches supérieures de l’épiderme.

Pour bien hydrater sa peau, l’application d’un produit hydratant doit se faire une à deux fois par jour. Le meilleur moment est après la douche ou le bain. La couche cornée étant ramollie, le produit pourra pénétrer plus facilement dans la peau et ainsi agir plus efficacement 😉

Lisez bien les listes des ingrédients au dos des packaging de vos cosmétiques. Si le premier élément est l’eau, cela ne veut pas dire que le soin sera plus hydratant, au contraire… Alors les mums, maintenant plus d’excuses pour ne pas hydrater votre visage et votre corps, particulièrement déshydratés pendant la grossesse 😉 Les produits Omum sont parfaits pour ça !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse