Retour de couches : quand, comment ?

Retour de couches : quand, comment ?

Après 9 mois de grossesse, un accouchement et quelques nuits blanches... Vous découvrez et attendez LE retour de couches. Tout le monde en parle mais vous n'êtes pas familière avec cette expression ? On vous donne quelques clés pour aborder cette nouvelle étape avec sérénité.

Retour de couches : qu'est-ce que cela signifie ?

Le retour de couches est tout simplement le moment où les premières règles reviennent après leur interruption durant les 9 mois de grossesse.

Ce retour de couche est parfois confondu avec les lochies. Ces dernières sont des pertes de sang certes, mais elles correspondent à la cicatrisation de l'utérus et à l'évacuation des derniers fragments de placenta. Plus ou moins abondantes, les lochies arrivent juste après l'accouchement. Elles se rappelleront à vous par intermittence, et pendant parfois plusieurs semaines.

Ce sont généralement des pertes rouges ou brunâtres avec parfois des caillots. Contrairement aux règles, les lochies ne font pas suite à une ovulation.

Une douzaine de jours après l’accouchement, vous pouvez être sujette à de nouvelles pertes de sang abondantes. Cela dure quelques jours seulement. C’est ce qu’on appelle « le petit retour de couches », il ne correspond pas encore au retour des règles.

Retour de couches : quand arrive-t-il ?

Nous ne pouvons pas vous donner une date précise du retour de couches car le phénomène varie d’une femme à une autre (nous sommes toutes uniques, rappelons-le ❤️). Mais la moyenne est d’environ 6 à 8 semaines après l’accouchement.

En revanche, si vous allaitez, le retour de couches est généralement plus tardif ! Il arrivera peu après la fin de l’allaitement ou en moyenne 6 mois après l’accouchement pour un allaitement exclusif qui se poursuit.

Pourquoi l’allaitement retarde le retour de couches ? La prolactine, l’hormone de la lactation, bloque l’ovulation et empêche la sécrétion d’œstrogènes.

Attention toutefois, le retour de couches peut se faire pendant l’allaitement en fonction du taux de prolactine sécrété. Cela peut dépendre du mode d’allaitement, du rythme des tétées et de l’organisme de la jeune maman ! C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est déconseillé de compter sur l'allaitement pour éviter une nouvelle grossesse ! 

Retour de couches - soins mamans bébé

Vous sentirez très probablement le vrai retour de couches. En effet, ces « nouvelles règles » ne ressemblent pas forcément à celles que vous connaissiez ! Elles sont généralement plus longues, plus douloureuses et plus abondantes. Courage ! C’est une question d’un ou deux cycles avant que le cycle se régule et redevienne « normal ».

Puis-je tomber enceinte sans retour de couches ?

Cela est très dépendant de votre métabolisme mais, oui, les bébés "retour de couches" existent ! 

Certaines femmes allaitantes sécrètent des taux élevés de prolactine qui ont pour effet de bloquer ou retarder le déclenchement de l'ovulation. D'autres ovuleront rapidement après l'accouchement. 

Dans tous les cas, une ovulation a forcément lieu juste avant le retour de couches. Que vous allaitiez ou pas, il est donc très fortement conseillé d'adopter une contraception rapidement après l'accouchement si vous ne souhaitez pas une nouvelle grossesse. La contraception n'est pas incompatible avec l'allaitement. Parlez-en avec votre sage-femme, votre gynécologue ou votre médecin traitant. 

Pour conclure, rappelons que vous êtes unique. La preuve avec notre communauté Instagram

Chaque femme est unique. Et vous, quand avez-vous eu votre retour de couches ?

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaires. On vous envoie tout notre amour ❤️ et nos forces pour traverser au mieux cette période de post-partum !

Et si vous vous posez aussi des questions sur la sexualité post-partum, nous répondons à vos interrogations ici