Contractions de grossesse : comment les reconnaître ?

Contractions de grossesse : comment les reconnaître ?

Ah les contractions ! S’il s’agit de votre premier enfant, vous serez rapidement préoccupées par ces fameuses douleurs. Est-ce normal de ressentir des contractions au milieu de la grossesse ? A quoi servent-elles ? Annoncent-elles forcément un accouchement imminent ? Voici quelques explications pour vous aider à mieux les comprendre et les reconnaître ;)

Qu’est-ce-qu’une contraction ?

Contractions de l'utérus pendant la grossesseL’utérus, comme tous les autres muscles de votre corps, est composé de fibres qui peuvent se contracter et se détendre. Pendant la grossesse, votre utérus se développe et augmente de volume. C'est pourquoi vous ressentez des contractions et c'est normal ! L’utérus se prépare simplement à l’accouchement et permet à bébé d’être bien positionné dans le bassin, en position verticale et la tête en bas. Vous sentez votre ventre se tendre et se durcir mais, au bout d'une minute, la sensation a disparu ? Pas de panique, vous venez simplement d'avoir une contraction ! Celles-ci peuvent durer de 10 secondes à 1 minute. Après cette période de tension, votre ventre redevient souple. Même si une contraction vous réveille en sursaut, pas d’inquiétude pour bébé ! Protégé par le liquide amniotique incompressible, celui-ci continue de dormir paisiblement comme si de rien n'était.

On distingue deux grands types de contractions : celles dites "d'entraînement", bénignes si elles ne sont pas trop fréquentes ni douloureuses, et celles dites "de travail" qui apparaissent pendant l'accouchement.

Les contractions pendant la grossesse

Reconnaître les contractionsAvant les contractions d’accouchement, vous pouvez ressentir des contractions de Braxton-Hicks (en référence au médecin qui les a identifiées). Ces dernières apparaissant en général à partir du quatrième mois. Irrégulières, leur fréquence est très variable selon les femmes. Certaines en ont très peu tandis que d'autres peuvent en avoir jusqu'à une dizaine par jour ! Souvent, elle apparaissent d’un seul coup, durent quelques secondes, puis disparaissent aussi vite qu'elles sont apparues. Elles ne sont pas douloureuses et n’ont aucun effet sur le col de l’utérus. Plusieurs facteurs peuvent favoriser l'apparition de ces contractions : une position debout un peu trop longue, une journée fatigante, une période de stress… Elles apparaissent généralement le soir, après une journée bien remplie ! Il suffit d'un peu de repos pour que celles-ci disparaissent. Néanmoins n’hésitez pas à consulter votre gynécologue si vos contractions deviennent très fréquentes ou douloureuses.

Les contractions de travail

Vous vous demandez sûrement "Comment vais-je reconnaître les vraies contractions ?" Les contractions de travail sont en réalité très différentes ! Tout d'abord, elles sont régulières et douloureuses. De plus, elles sont de plus en plus rapprochées, durent plus longtemps et sont plus intenses au fur et à mesure que le travail avance. On peut les comparer aux douleurs des crampes ou des règles.

Le début du travail

Le jour J, sous l’action des contractions utérines, le col de l’utérus va petit à petit s’effacer puis se dilater pour permettre à bébé de s’engager dans le bassin osseux. Pendant cette phase de début du travail, les contractions peuvent s’interrompre et reprendre plus tard. Elles s’accompagnent de la rupture de la poche des eaux.

La phase active du travail

Contractions : le début du travailPendant la phase active, sous l'effet des hormones, les contractions ne s’arrêtent plus, elles sont beaucoup plus longues et régulières. Si vous ressentez des contractions à intervalles réguliers, toutes les demi-heures puis toutes les cinq minutes, c’est le moment de partir à la maternité ;) Votre col va s’ouvrir de plus en plus jusqu’à sa dilatation complète. Vous les ressentirez alors à différents endroits, dans le ventre mais aussi dans le bas du dos et les cuisses, toutes les une à deux minutes. Pour vous aider à gérer vos contractions de travail, il est important de bien maîtriser votre respiration, repensez à vos cours de préparation à l’accouchement qui vous aideront à être plus détendue (haptonomie, sophrologie, yoga...). :)

La poussée

Lorsque bébé est bien descendu dans votre bassin, les contractions s’espacent. La tête de bébé appuie sur les muscles du périnée, déclenchant ainsi le réflexe de la poussée.

La délivrance

Pendant 10 à 30 minutes, vous pourrez ressentir les dernières contractions, moins intenses, qui vont permettre de décoller et d’expulser le placenta : c'est la délivrance. La sage-femme vérifiera alors que l'intégralité du placenta a bien été expulsé.

Les contractions après l’accouchement

Dans les jours qui vont suivre l’accouchement, vous allez probablement ressentir de nouveau quelques contractions. En effet, l’utérus doit retrouver sa taille initiale et va donc se rétracter progressivement. Celles-ci sont aussi appelées "tranchées". Mais à cet instant, votre bout de chou sera à vos côtés, elles seront donc beaucoup plus supportables !

Découvrez notre article sur La méthode Gasquet, une méthode toute douce de préparation à l'accouchement.
Je découvre les soins de la marque Omum