Rencontre avec...

Rencontre avec Isabelle Noël, sage femme coordinatrice de la Maison Arc-en-Ciel…

31 juillet 2012
rencontre avec_900x600

Cette semaine, Omum est allé interviewer Isabelle Noël, sage femme coordinatrice de la Maison Arc-en-Ciel, première maison de naissance en France. Aujourd’hui, la Maison Arc-en-Ciel au décor design, coloré et lumineux permet chaque mois à une douzaine de futures mamans d’accoucher de façon naturelle.

Rencontre…

Omum : Quelles sont les points communs et les différences entre un accouchement à la Maison Arc-en-Ciel et un accouchement à l’hôpital ?

Isabelle Noël : Il n’y a pas trop de points communs mais il y a plusieurs différences. Tout d’abord, à la Maison Arc-en-Ciel, l’accouchement est physiologique, on laisse l’accouchement se dérouler normalement à partir du moment où les critères de surveillance sont normaux. Ici la maman accouche spontanément. C’est différent d’un accouchement médicalisé où l’on accélère l’accouchement en perçant la poche des eaux et où l’on favorise les contractions à l’aide d’ocytocine. De plus, à l’hôpital, le monitoring (2 capteurs qui servent à suivre les contractions et l’enfant) est utilisé en permanence. A la Maison Arc-en-ciel, si les rythmes de l’enfant et de la maman sont normaux, alors l’enfant n’est suivi que par intermittence.

Une autre différence est qu’à l’hôpital, la femme enceinte est accouchée par une personne qu’elle ne connaît pas. A la Maison Arc-en-Ciel, la future maman est accouchée par la sage femme qui l’a suivie tout le long de sa grossesse. Nous devons donc être disponibles à tout moment. Il m’arrive de travailler 10 à 15 h de suite. Seule une sage femme libérale peut se permettre ce rythme de travail.

Enfin, nous préparons avec le couple un projet de naissance : les parents réfléchissent à qui sera présent pendant le travail, une fois l’accouchement terminé, comment la future maman veut être lors du travail pour l’accouchement… Si les grands frères et grandes sœurs viennent voir le nouveau-né juste après la naissance, toute trace de sang et d’aiguille est bien sûr supprimée.

Omum : Quelles sont les points communs et les différences entre un accouchement à la Maison Arc-en-Ciel et un accouchement à la maison ?

Isabelle Noël : Le point commun, c’est que dans les deux cas il y a un accompagnement global. La future maman est accouchée par la sage femme qui l’a accompagnée tout au long de sa grossesse.

La grosse différence, c’est la porte de sécurité qui relie la salle d’accouchement de la Maison Arc-en-Ciel au plateau technique de la polyclinique. S’il y a des complications, en quelques minutes la future maman peut être prise en charge par des obstétriciens. Ainsi, on évite les pertes de chance.

C’est pour cela qu’aujourd’hui nous sommes les seules en France à pouvoir proposer ce service.

Omum : Quelles sont les conditions pour qu’une future maman puisse accoucher à la Maison Arc-en-Ciel ?

Isabelle Noël : Il y a plusieurs conditions pour accoucher à La Maison Arc-en-Ciel. La future maman et le bébé (un seul) doivent être en bonne santé. Le bébé ne doit pas être en position de siège. La future maman ne doit pas avoir déjà subi de césarienne et ne souhaite pas de péridurale. Pour les futures mamans qui ne remplissent pas ces conditions, il faut savoir que certaines cliniques ayant une maternité classée 1 sont axées sur la physiologie : les sages femmes sont ouvertes aux alternatives et proposent des baignoires, des sangles…

Omum : Quels sont vos conseils pour accoucher sans péridurale et sans douleur ?

Isabelle Noël : Je conseille d’être attentive et d’accepter la douleur. Il faut apprendre à donner du sens à la douleur. Pour cela, il faut auparavant faire le point avec son histoire. On peut proposer à la future maman de rencontrer un psychologue afin de se mettre au clair avec son histoire.

Je conseille également de maintenir une activité physique, en allant à la piscine par exemple. On peut aussi rencontrer un ostéopathe afin d’équilibrer le bassin.

Il faut faire attention à ne pas trop prendre de kilos durant la grossesse afin de faciliter la sortie du bébé le jour de l’accouchement. Je conseille 15 kg maximum.

Enfin, il faut apprendre à utiliser son diaphragme et contrôler sa respiration. Cela peut s’apprendre grâce au chant prénatal. Nous proposons aussi des ateliers de postures. Nous conseillons aux futures mamans de préparer la sortie de l’enfant avec le massage du périnée. Enfin, nous proposons des séances de relaxation profonde, nous apprenons par exemple à visualiser le col sous forme de fleur. Chaque femme imagine une fleur différente qui s’ouvrira le jour de l’accouchement. Pour cela, il faut auparavant être au clair avec son histoire sinon la fleur ne s’ouvrira pas…

Omum : Comment accouchent les futures mamans à la Maison Arc-en-Ciel ?

Isabelle Noël : La future maman accouche dans la position qu’elle souhaite. Pour cela, nous leur proposons différents matériels : un tabouret d’accouchement, un lit rond pour se mettre à 4 pattes, sur le côté ou dans la position qu’elle souhaite et une table d’accouchement qui ressemble à un gros fauteuil. De plus, sont proposés un jacuzzi (elles ne peuvent pas y accoucher mais peuvent y faire le travail), un ballon et des sangles pour se balancer.

Omum :Y a-t-il un coût supplémentaire pour accoucher à la Maison Arc-en-Ciel ?

Isabelle Noël : Bien sûr, nous travaillons en libéral, il y a donc les coûts d’honoraires de la sage femme. Nous demandons au couple de participer ce qui nous permet de vivre de notre activité !

Omum : Combien de temps reste-t-on à la Maison Arc-en-Ciel après l’accouchement ?

Isabelle Noël : En général les mamans optent pour un séjour classique de 3 jours. 5 à 6 h après l’accouchement, nous transférons la jeune maman dans une chambre parentale avec son mari. Ils peuvent alors dormir tous les 2 dans le même lit. La jeune maman est laissée aux mains du personnel de la clinique, un pédiatre intervient pour ausculter le bébé. Seulement à partir de ce moment là je peux rentrer chez moi tranquillement !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse