Cosmétiques

Zoom sur les huiles essentielles et leur utilisation pendant la grossesse

2 avril 2013
huiles essentielles_Blog_900x600

Les huiles essentielles sont connues pour leurs propriétés thérapeutiques depuis des millénaires. Prisées pendant l’Antiquité puis tombées dans l’oubli au Moyen-âge, elles furent ré-introduites en Europe par les Arabes qui inventèrent la distillation. Ces huiles précieuses sont de plus en plus recherchées de nos jours pour leurs pouvoirs naturels.

Mais bien que les huiles essentielles soient efficaces, elles sont à utiliser avec précaution notamment chez la femme enceinte. Qu’est-ce que les huiles essentielles exactement, et comment les utiliser ?

Une huile essentielle est un extrait de plante obtenu le plus souvent par distillation à la vapeur d’eau. Certaines techniques, utilisées pour les agrumes par exemple, consistent en une extraction directe à froid, ou une extraction à l’aide d’un solvant. Différentes parties des plantes peuvent être utilisées : la tige, les feuilles, les racines, les fruits etc. On dit souvent qu’il s’agit de « l’essence de la plante ».

On les appelle « huiles » car elles sont insolubles dans l’eau, mais contrairement aux huiles végétales, ce ne sont pas des corps gras. Elles sont constituées de molécules odorantes volatiles qui constituent un mélange très concentré de substances actives. La taille de ces molécules est particulièrement petite, ce qui leur permet d’agir en profondeur, au-delà de la barrière de la peau. Si bien que quelques minutes après l’application d’une huile essentielle, on peut la détecter dans l’air expiré et dans le sang.

Cette propriété rend les huiles essentielles très efficaces, mais nocives dans certains cas. Du fait de leur forte concentration, elles peuvent s’avérer irritantes (cas des phénols présents entre autres dans l’huile essentielle de rose) voire toxiques (cas des cétones présents dans l’huile de lavande par exemple). De plus, chez la femme enceinte, les molécules sont capables de traverser la barrière placentaire et d’atteindre bébé. Pendant l’allaitement, les molécules se retrouvent dans le lait maternel.

Les huiles essentielles sont donc à manier avec précaution ! Elles sont fortement déconseillées durant le premier trimestre de grossesse. Si l’on souhaite en utiliser pour soigner certains maux, il est d’avis de passer par un médecin ou un pharmacien. Dans tous les cas, la quantité utilisée doit être extrêmement faible et diluée dans une huile végétale, et l’extrait de plante doit être choisi avec beaucoup de précaution car certaines sont formellement interdites.

C’est pourquoi, chez Omum, nos produits ne contiennent aucune huile essentielle. Nous avons préféré choisir des cocktails d’huiles végétales actives, les meilleurs amis de la femme enceinte !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Ajouter une réponse